1. Commerce de détail

  2. Statistiques

  3. Impact sur le forex

Pessimisme des ventes au détail

Les résultats sur les ventes au détail sont des données importantes reflétant l’état des dépenses de consommation qui eux représentent plus du tiers de l’activité économique. C’est pourquoi une partie de mon attention est portée sur l’évolution de cet indicateur.

Les ventes au détail au mois de Mai par rapport à Avril ont diminué de 0,9 point soit -0,5 % contre 0,4% en Avril mais cependant restent supérieur de très peu aux attentes de 0,2 point soit -0,5% contre -0,7%.

Les ventes au détail hors automobile au mois de mai par rapport à Avril ont diminué eux aussi de 0,9 point soit -0,7% contre 0,2 % mais restent supérieur de très peu aux attentes de 0,3 point soit -0,7% contre -1%. Les autres données marquent l’évolution de ces dernières sur une base annuel. Comme nous pouvons le constater elles n’ont pas augmenter comme prévu ce qui démontre toujours certaines inquiétudes au niveau des dépenses de consommation. Dans l’ensemble ces chiffres reflètent une faiblesse des dépenses de consommation pouvant être lié à la hausse du coût de la vie.

Statistiques clés

Bien évident ces résultats ne peuvent pas rester incompris, ils ont une signification.

Figure : Volume des ventes des secteurs de l’alimentation, différents de l’alimentation, du carburant et ventes au détail hors magasin.

Source: Office for National Statistics – Monthly Business Survey – Retail Sales Source: Office for National Statistics – Monthly Business Survey – Retail Sales Inquiry

À vue d’œil, on peut directement constaté que la chute des ventes au détail au mois de Mai est en lien avec la diminution des volumes de ventes dans le secteur de l’alimentation qui ont diminué de 0,6 %. La réduction des dépenses dans les magasins d’alimentation semble être lié à l’impact de la hausse des prix des aliments et du coût de la vie. Malheureusement les volumes de ventes au niveau des autres secteurs n’ont pas pu atténuer celles du secteur de l’alimentation.

Quel est l’impact sur le marché du forex ?

Cours du GBPUSD

La parité GBP/USD a clôturé la séance du vendredi 24 juin sur une bougie d’indécision avec une présence supérieure des vendeurs par rapport aux acheteurs se matérialisant par une mèche à la hausse supérieure à la mèche du bas. Cependant La tendance de la parité reste clairement baissière.

Le contexte économique actuelle semble expliquer cette tendance. Voilà que rien ne se fait au hasard. Avoir une compréhension fondamentale, globale de l’économie permet aux acteurs sur le marché de financier d’être beaucoup plus précis dans leur analyse. Cependant cette partie est assez négligée de la part de 95 % des traders.